18 janvier 2009

Le temps d'aimer

Ma belle dryade m’a offert pour Noël l’édition complète des Propos d’un normand d’Alain. Depuis, je lis chaque jour le Propos correspondant publié cent ans auparavant. Celui qu’Alain écrivait pour le 18 janvier 1909 m’a donné envie de le faire partager : « Voici le vrai temps pour lire Spinoza ; car le ciel gris opprime la terre, et le printemps est encore un peu trop loin pour qu’on l’espère. » Alain, Propos d’un normand, Propos n° 1042, du 18 janvier 1909 J’aime tout d’abord... [Lire la suite]
Posté par Dendropogon à 16:59 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

07 décembre 2007

Monter Bucéphale

Je n’en finis pas de relire Alain. C’est l’un des aspects réjouissants de mon métier : faire coïncider ce que l’on enseigne avec ce qui anime la pensée (je n’en fais pourtant pas un principe, un certain nombre de doctrines étudiées ne me travaillent que le temps du cours – du moins pour le moment). Même sur le chemin qui me mène au lycée, je cherche à méditer la force de son trait. La marche donne d’ailleurs un rythme à la réflexion : on pense bien en accord avec son corps... Si savoir commencer est le... [Lire la suite]
Posté par Dendropogon à 22:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
02 décembre 2007

Cultiver sa bonne humeur

            « Après qu’ils eurent raconté leurs bains, leurs douches et leurs régimes : « Moi, dit l’autre, je fais depuis quinze jours une cure de bonne humeur, et je m’en trouve très bien. Il y a des temps où les pensées deviennent âcres, où l’on critique tout avec fureur, où l’on ne voit plus rien de beau ou de bien, ni dans les autres, ni dans soi-même. Quand les idées tournent de ce côté-là, cela signifie qu’il faut faire une cure de bonne humeur. Cela consiste à exercer sa... [Lire la suite]
Posté par Dendropogon à 21:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 octobre 2007

Une enfance lacunaire

Il y a des jours comme ça : quand ça veut pas, ça veut pas... Je ne vais pas passer en revue le détail des événements tristes ou fâcheux de la journée, ce n’est pas dans l’esprit de ce Bois. Mais ce qui a prolongé la journée a eu au moins le mérite d’être tellement inattendu que ça m’a fait rire (jaune peut-être, mais rire quand même, c’est toujours ça ;-). Continuant ma lecture d’Alain (et je vais en avoir besoin), j’ai commandé son bel ouvrage autobiographique intitulé Histoire de mes... [Lire la suite]
Posté par Dendropogon à 20:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]